Commissariat à la Réforme
du Secteur de la Sécurité (CRSS)

Première session ordinaire 2023 du Conseil National RSS

1 ère session 2023 CNRSS

Des instructions pour assurer la prise en charge des CCS au niveau régional et communal par le Budget d’Etat 

Le Premier ministre, Docteur Choguel Kokalla MAÏGA, a présidé, ce jeudi 13 avril 2023, dans la matinée les travaux de la première session statutaire du Conseil National pour la  Réforme du Secteur de la Sécurité (CNRSS) au titre de l’année 2023. C’était dans la salle de conférence du troisième étage de la Primature et en présence des membres siégeant au conseil dont les ministres de la République.

Deux (02) points étaient inscrits à l’ordre du jour de la session, à savoir l’état de mise en place des Comités consultatifs de sécurité (CCS) et la Stratégie nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité (SN-RSS) et son plan d’actions 2022-2024. L’exposé des deux (02) thèmes a été brillamment fait par le Commissaire à la Réforme du Secteur de la Sécurité, le Général de Division Abdoulaye COULIBALY. Après un bref rappel de l’historique du processus RSS au Mali, il a fait état d’un total de treize (13) comités consultatifs de sécurité installés au niveau régional et de trente (30) comités consultatifs de sécurité dans des communes pilotes des régions de Kayes, Ségou, Mopti, Gao, Ménaka, Bandiagara, Koutiala, Nara, Nioro du Sahel et San. L’exposé sur la Stratégie nationale RSS a essentiellement porté sur la vision, l’objectif général, les objectifs spécifiques et les axes stratégiques.

Pour le Premier ministre, ces deux points de l’ordre du jour de cette importante session du Conseil National pour la Réforme du Secteur de la Sécurité visent à informer les membres du conseil sur les avancées enregistrées par le processus RSS depuis son démarrage au Mali.

Faisant l’état de la mise en place des comités consultatifs de sécurité, le Commissaire à la RSS, le Général de Division Abdoulaye COULIBALY a évoqué des défis ayant entre autres trait au soutien politique soutenu, à l’appropriation nationale et locale de la RSS et surtout les difficultés liées à la prise en charge des indemnités de déplacement des membres des CCS.

Les différents défis soulevés n’ont pas échappé au Premier ministre. Aussi, en responsable averti et pragmatique, il a instruit « le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile de lui faire parvenir des propositions de prise en charge des crédits de fonctionnement pour les comités consultatifs de sécurité installés ainsi qu’un projet de décret fixant les indemnités de déplacement des membres des comités lors des sessions. Ces propositions seront soumises dans les brefs délais au ministre de l’Economie et des Finances pour analyser les possibilités de leur prise en charge par le Budget d’Etat ».

Des débats fructueux et très enrichissants ont eu lieu à la suite des exposés. Le chef du gouvernement n’a manqué de remercier et féliciter le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et le Commissaire à la Réforme du Secteur de la Sécurité ainsi que son équipe pour « avoir donné du sens au Commissariat à la RSS ».